Il faut avant tout choisir son parquet en fonction du type de bâtiment (maison, appartement, bureau, ateliers…) dans lequel il sera posé. Dans le cas d’un logement de particulier (appartement ou maison) vous avez l’embarras du choix pour les chambres, le couloir, la cuisine ou les pièces de vies. Pour la salle de bains et les extérieurs, choisissez des parquets à bois dur et résistant à l’humidité (bois tropicaux ou traités).

Pour une salle de sport, nous vous conseillons du parquet massif d’épaisseur 23 mm en pose clouée sur lambourdes.

Les pièces à fort trafic (hall, magasin, entrées…) nécessitent des parquets tels que les lames sur chants, des parquets pavés en bois de bout ou des parquets densifiés. Ces revêtements sont recommandés pour leur résistance à l’abrasion et au poinçonnement.

Pour vous permettre de choisir au mieux votre parquet, les professionnels ont établi, une classification d’usage des parquets, conforme à la norme européenne. Ce classement intègre l’épaisseur de la couche d’usure et l’essence du parement du parquet.

Classement de l’usage des parquets en fonction de l’épaisseur et de l’essence

Epaisseur minimale du parement ou élément de parement (mm) Classe de l’essence de bois Classe d’usage
2,5 mm < 3,2 mm A
B
C
D
21
22
22
23
3,2 mm < 4,5 mm A
B
C
D
21
23
32
33
4,5 mm < 7 mm A
B
C
D
23
23
33
34

Les classes de dureté des essences de bois :

  • Classe A : aulne, épicéa, pin sylvestre, sapin.
  • Classe B : bouleau, bossé, châtaigner, mélèze, merisier, noyer, pin maritime, sipo, teck.
  • Classe C : afrormasia, amarante, angélique, charme, chêne, érable, eucalyptus, frêne, hêtre iroko, makoré, mansonia, moabi, movingui, mutenye, orme, padouk, palissandre, zebrano.
  • Classe D : bata, cabreuva, doussié, ébène, ipé, jatoba, merbau, wengé.

La dureté de Brinel :

Il est primordial de bien connaître la dureté du bois qui compose votre parquet. Cette donnée vous permettra de choisir celui-ci en fonction de l’environnement de la pièce à parqueter.

La dureté Brinell se calcule en mesurant de la profondeur de l’empreinte laissée dans le bois par une bille en matériau dur (en général de l’acier). Plus le nombre est élevé plus le bois est résistant et dur. Ci-dessous, les indices de dureté de Brinell

  • Sapin : 1.5
  • Pin : 2.0
  • Châtaignier : 2.3
  • Merisier : 3.0
  • Chêne : 3.4
  • Frêne : 3.5
  • Iroko : 3.5
  • Teck de birmanie : 3.5
  • Afrormosia : 3.7
  • Padouk : 3.8
  • Doussié : 4.0
  • Angélique : 4.0
  • Moabi – Kembas : 4.0
  • Mutenye : 4.0
  • Merbau : 4.1
  • Wengé : 4.2
  • Jatoba : 4.4
  • Erable Canadien : 4.8
  • Ipé – Bata : 5.9

Définitions et exemples des classes d’usage :

21 : Usage domestique modéré. Zones de passage faible ou intermittent.

22 : Usage domestique général. Zones de passage moyen.

23 : Usage domestique élevé. Zones de passage intense.

31 : Usage modéré en lieu public, administratif ou commercial avec zone de passage faible ou intermittent.

32 : Usage général en lieu public, administratif ou commercial avec zones de passage moyen.

33 : Usage élevé en lieu public, administratif ou commercial avec zones de passage intense.
Source : Union Française des Fabricants et entrepreneurs de parquet

Retrouvez nos parquets ici

Share This

Share This

Share this post with your friends!