Comment choisir son sol stratifié ?

En fonction du prix au mètre carré, Maison Magazine détaille pour vous tout ce qu’il faut savoir avant d’acheter.

Vidéo montrant la fabrication du sol stratifié

Moins de 5 euros le m2 de stratifié

À ce tarif, vous n’achetez pas un vrai stratifié, mais un panneau revêtu d’un film pré imprégné et laqué. À moins que le décor soit imprimé directement sur le panneau puis recouvert d’une résine. Dans les deux cas, la fabrication n’a nécessité qu’une opération, d’où le moindre coût. Pour autant, ces revêtements sont résistants : classe d’usage 23 (voir encadré “Les critères de qualité”). Ce sont plutôt les décors qui pèchent, peu réalistes et un brin datés. Pas d’isolation phonique non plus, d’où une résonance à la marche, d’autant plus importante que l’épaisseur du revêtement est limitée à 6 ou 7 mm. À éviter dans les pièces très passantes (couloir, escalier, cuisine).

De 5 à 15 euros le m2

Jusqu’à 8 ou 9 euros le m², on trouve encore des panneaux directement imprimés (sur un support plus épais). Mais, en règle générale, c’est bien du stratifié que l’on achète. Parce que la couche d’usure est intégrée au papier décor, il y a peu d’opérations de fabrication et les coûts sont réduits. La plupart du temps, la surface est lisse, non structurée, et les lames, jointives, ne sont pas chanfreinées (leurs bords ne sont pas biseautés). L’imitation est donc plus ou moins convaincante. D’une épaisseur de 8 mm, le revêtement intègre parfois une sous-couche acoustique de 1 mm. Si ce n’est pas le cas, prévoyez d’en ajouter une (comptez 2 à 5 euros par m2).

De 15 à 25 euros le m2

C’est ce qu’il faut débourser pour un revêtement à la fois résistant et esthétique, avec des imitations réalistes. La couche de protection est structurée en fonction du décor : elle suit les reliefs de la pierre ou du béton, les veines du bois, le piqué d’un vieux chêne… Le format des lames (longueur et largeur) est le même que celui des vrais parquets. Leurs bords sont chanfreinés sur deux ou quatre côtés afin de renforcer l’effet planches. Normalement, la sous-couche acoustique est intégrée, et le système d’assemblage permet une pose facile et rapide.

De 25 à 45 euros le m2

C’est le haut de gamme du stratifié qui, très résistant, peut équiper les boutiques et a fortiori les pièces très sollicitées de la maison. Les lames, de 8 à 12 mm d’épaisseur, intègrent parfois une sous-couche de 1 à 2,5 mm pour un vrai confort de marche. Un traitement antistatique est quelquefois proposé. À ce tarif, on trouve également des stratifiés destinés aux salles de bains, dont le support en PVC ou en résine de synthèse garantit la résistance à l’eau. Côté esthétique, le rendu est souvent bluffant grâce à des papiers décor de belle qualité, synchronisés d’une lame à l’autre.

Les critères de qualité des sols stratifiés

– Compatibles avec les planchers chauffants, les sols stratifiés affichent une classe d’usage déterminée par le temps mis pour user la surface. Les classes 21, 22 et 23 concernent l’habitat, et les classes 31, 32 et 33 les boutiques, où les sols sont très sollicités. Les classes 21 et 31 sont adaptées à un usage dit modéré, 22 et 32 à un usage dit général, et 23, 33 et 34 à un usage dit élevé. La classe 34 est destinée aux zones de passage très intense. Les produits actuels affichent au moins une classe 23/31 (les classes 21 et 22 ont quasi disparu). La classe est toujours indiquée sur l’étiquette.

– Les lames doivent afficher une densité minimale de 800 kg/m3 et une épaisseur d’au moins 7 mm pour un bon confort de marche. Au-delà de 8 mm, l’intérêt est discutable, surtout s’il faut détalonner les portes.

Source : http://www.cotemaison.fr/sol-parquet/acheter-un-sol-stratifie-prix-qualite-surface_17790.html

Share This

Share This

Share this post with your friends!